I m p r e s s i o n   d o r é e
P o r t f o l i o

Natacha Ivaldi est une artiste française d’origine vénézuelienne née à Fontainebleau en 1991. Elle a suivi diverses formations en art ; dans un atelier de dessin et de peinture auquel elle a participé pendant une quinzaine d’années auprès de l’artiste Gilles Bolling, une mise à niveau en art appliqué en région parisienne ou encore un master d’histoire de l’art à la Sorbonne. Cela lui a permis d’apprendre diverses techniques de peinture et d’affiner son regard artistique. 

Son désir de devenir peintre est présent depuis son plus jeune âge et s’intensifie lorsqu’elle apprend que son ancêtre Vilma Lwoff-Parlaghy était une artiste peintre reconnue, notamment pour avoir peint Nikola Tesla (Blue portrait, 1916), le Roi Edward VII d’Angleterre, l'empereur Wilhelm II et bien d’autres figures importantes de son époque. Cette découverte ainsi que son voyage au Japon déclenchent chez Natacha Ivaldi une forte envie de peindre qui la pousse à débuter sa série « Impression dorée » sur la technologie en 2014.

Son travail s'inspire de ce qui l'entoure, ses voyages, la société, les arts, l'évolution de la technologie. Mais le choix de ce thème découle de la perte de son père à qui elle a souhaité rendre hommage puisqu'il travaillait dans la recherche en informatique.

C'est un travail de patience et de concentration que réalise l'artiste en traçant ces lignes dorées au pinceau à main levé. Il y a une recherche d'harmonie comme l'on peut retrouver dans la calligraphie. On peut également y voir une contradiction entre le visuel technologique de ses peintures et le processus de création. Ces circuits imprimés prennent alors un aspect plus humain.

Ces circuits évoquent les réseaux neuronaux, les organes, les racines des arbres, les réseaux sociaux, urbains et toutes les sortes de réseaux que l'on retrouve dans l'univers. L'idée générale étant que les choses et les êtres dans l'univers sont tous liés les uns aux autres. On retrouve alors un message d'union et d'harmonie très fort dans les peintures de Natacha Ivaldi qui incite le spectateur à trouver son propre équilibre, rester ancré à ses racines et imaginer sa propre histoire.