A c c u e i l
B i o g r a p h i e
IMPRESSION DOREE



Les informations circulent, les réseaux et les écrans prennent beaucoup de place dans la vie actuelle c'est pourquoi, à travers cette série je souhaitais témoigner et m'intérroger sur ce monde en plein changement et en pleine évolution technologique. Je suis de cette génération qui a grandit en même temps que le développement d'internet. Je m'inspire du monde qui m'entoure, notamment de mes voyages mais aussi de ma propre vie. Influencée par mon père qui était dans la recherche en informatique et créait ses propres circuits, cela m'a toujours intriguée de voir que de si petits composants liés entre eux peuvent faire des choses si complexes.

Le rendu est alors à l'image de l'homme, il n'est pas parfait et donne une autre dimension à ces circuits, ils sont uniques. Chaque tableau a sa propre histoire mais ce qui importe est ce que ressent le spectateur et l'histoire qu'il s'imagine et la façon dont il se l'approprie car ces circuits représentent pour moi des chemins qui mènent à des voyages imaginaires.

Par cette série je souhaitais qu'il y ait un impact sur le spectateur car cela représente le cœur des machines, ou le cerveau si on veut. C'est l'intérieur de ce qui est devenu pour beaucoup d'entre nous un prolongement de notre être. Les peintres ont depuis toujours représenté la nature cependant, aujourd'hui la technologie (au sens large ; internet, l'aviation, l'impression 3D, les réseaux urbains, la robotique etc.) occupe une place si importante que j'ai souhaité la représenter pour en témoigner et amener le visiteur à réfléchir sur le rapport qu'elle a avec la nature ainsi que l'évolution des relations humaines à travers elle.

Marquée par la Renaissance italienne, l'art cinétique, l'art abstrait, conceptuel et minimaliste, de Stijl ou des sujets tels que l'évolution de la technologie, de la société et des divers réseaux présents dans le monde. Le patrimoine mondial et les arts sont des sources d'inspirations inépuisables.

Le Japon m'a particulièrement inspiré car j'ai pu y voir une forte opposition entre la nature et la technologie qui s'accordent malgré tout, et entre la tradition et la modernité. Du haut de la plus grande tour de Tokyo j'ai réalisé que les routes, l'urbanisation de la ville avec la circulation très rythmée forment des réseaux de vie. Ainsi j'ai ressenti qu'il y avait une puissante union de la population et du monde entier. Nous formons un tout sur cette planète, les hommes, la nature et les avancées technologiques. La Terre elle même est liée aux autres planètes et à l'univers cela m'est alors apparu comme une évidence ; de l'infiniment petit à l'infiniment grand tout est lié.

Je m'inspire de vrais circuits, leur redonnant vie d'une certaine manière et en tentant de les rendre le plus harmonieux possible sur la toile. Les jeux d'équilibres et de déséquilibres au sein des tableaux permettent aux circuits de s'animer. A travers ces réalisations, différents sujets sont évoqués comme la nature, le cosmos, la société, les hommes ou les sentiments.


Natacha Ivaldi